mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
Visiteurs depuis création

L'agriculture bio : une arme anti-inondations
Écrit par Claude Aubert   

Les sols des exploitations biologiques absorbent plus vite l’eau de pluie que ceux des exploitations conventionnelles car ils sont moins compactés et sont peuplés de nombreux êtres vivants, dont des vers de terre dont les galeries facilitent la pénétration de l’eau. Deux études le confirment :

  • Une étude réalisée en Allemagne comparant des sols en conventionnel et des sols de même type en bio depuis 8 ans a montré que la vitesse d’infiltration de l’eau était deux fois plus élevée dans ces derniers. Source : Holger Lilienthal et Ewald Schnug, Hochwasserschutz durch ökologische Bodenbewirtschaftung, Klimawandel und Ökolandbau, KTBL-Fachgespräch, 1-2 décembre 2008
  • Une comparaison entre des sols en bio et conventionnels a montré une vitesse d’infiltration dans les 20 premiers cm du sol 6 à 10 fois plus élevée dans les sols en bio. Source : Fueki N et al. Difference in infiltration and macropore between organic and conventional soil management, Soil Science and Plant Nutrition, vol. 58, Issue 1, 2012

Mise à jour le Mercredi, 22 Mai 2013 19:20